Un vendredi de décembre : conférences au département pédagogique de Champion

Ce 11 décembre, l’ensemble des étudiants de 1re et une grande partie des étudiants de 3e du département pédagogique de Champion ont assisté le matin publicaux conférences de Mmes Christine Mahy et Danielle Mouraux, et à une table ronde l’après-midi réunissant les deux invités du matin ainsi que Mme Claire Kagan, membre du cabinet de la Ministre de l’éducation de l’époque, Joëlle Milquet, et membre du comité du pacte d’excellence.
Sous l’organisation de deux professeurs de la haute école, Mme Hardy et Mme Laurent, et des étudiants de 3e Maths, Mmes Mahy et Mouraux ont débuté à 8h45 leur conférence respectivement dans la salle polyvalente, où se trouvaient les étudiants de 1re, et dans l’auditoire A1, où se trouvaient les étudiants de 3e. A 10h45, après permutation des intervenants, les étudiants ont assisté à la deuxième conférence.
 
Une interaction innovantemur
Durant toute la matinée, le public a eu l’occasion de poser des questions de manière interactive ! Il pouvait les formuler directement à partir d’un smartphone ou d’une tablette à l’aide d’un navigateur Internet. Sous le contrôle de modérateurs, les questions les plus pertinentes étaient projetées sur un « mur numérique » (http://padlet.com/3nsmath_conf/conferenceChampion)  pour qu’elles soient visibles par l’ensemble des personnes, nourrissant ainsi la réflexion de chaque étudiant.  Certaines questions, de compréhension ou spécifiques à une intervenante, ont été traitées directement. D’autres questions, plus transversales quant à la thématique de la journée ont été traitées l’après-midi durant la table ronde.
 
La thématique de la journée
Le thème retenu pour la journée était « Une école pour tous, quelles réalités ? »
La thématique a été traitée via des questions plus précises telles que : « Comment donner des chances égales de réussite à tous ? Les écoles sont-elles adaptées aux différences qu’il existe d’une famille à l’autre ? Qu’est-ce que le pacte d’excellence ? Apporte-t-il une partie de la solution aux problèmes soulevés dans les questions précédentes ? En quoi va-t-il bouleverser le paysage francophone de l’enseignement ? »
 
La conférence de Christine Mahy
Assistante sociale de formation et actuelle Secrétaire Générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (RWLP), Christine Mahy a partagé son diagnostic de l’enseignement francophone de Belgique aux étudiants. Elle a ainsi démontré que trop nombreux sont les ratés dans notre enseignement, trop nombreux sont les exclus. Que pour beaucoup d’élèves, l’école est un échec : un échec au niveau des apprentissages, un échec social, un échec culturel. Elle a indiqué que les parents et élèves démunis face à l’institution scolaire se taisent, que c’est trop souvent à eux de s’adapter à l’école et non le contraire. Elle a conclu que tout doit être mis en place pour que cela change en précisant que réussir avec les élèves en difficulté, c’est réussir avec tout le monde.
 
La conférence de Danielle Mouraux
Sociologue, Danielle Mouraux a travaillé durant 15 ans au service d’études de la Ligue des Familles comme responsable du domaine de l’éducation. Durant la conférence, Mme Mouraux a retracé le contenu de son livre « Entre Rondes Familles et Ecole Carrée… L’enfant devient élève » Résumons : Tout enfant a besoin d’avoir un pied dans sa famille et l’autre dans l’école. Mais trois problèmes se posent : 1. La famille est Ronde (elle est dans l’affectif, l’individuel, le particulier et le gratuit) et l’Ecole Carrée (elle fonctionne sur le cognitif, le collectif, l’universel et l’évaluatif). Passer de l’une à l’autre relève de l’exploit. 2. Tout cela n’est pas scolarisé, pas enseigné, pas reconnu comme un objet de savoir : l’Ecole fait comme si tous les enfants savaient comment réaliser tous ces passages du rond au carré. 3. Tous les enfants ne sont pas sur le même pied. Les plus ronds doivent changer de culture pour comprendre ce que l’Ecole leur veut et leur offre. Conséquence principale de l’incapacité de l’Ecole à favoriser le passage du Rond au Carré : reproduction des inégalités sociales.
 
La table-ronde
L’après-midi, tous les étudiants de troisième année étaient invités à une table rondles troise avec les différents intervenants du matin, rejoints par Madame Kagan.
Le débat a tourné autour de quatre grandes thématiques : l’état général de l’enseignement, la lutte contre le redoublement, les devoirs à domicile et la formation des enseignants. Ces thèmes ont été sélectionnés à partir des questions posées durant la matinée par les élèves. Madame Kagan a également développé en quelques mots ce qu’est le pacte d’excellence. Il a pour objectif de déployer une démarche transversale de qualité autour des 4 composantes clés du monde de l’enseignement : les élèves, les acteurs éducatifs, le contenu des apprentissages, la gouvernance pédagogique et organisationnelle. A la fin de la session, les étudiants pouvaient poser diverses questions sur ces thématiques ou sur d’autres points abordés durant la discussion.
Vous trouverez un montage vidéo récapitulatif de cette journée en cliquant ici.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *