L’habit fait/ne fait pas le pauvre

Projet capsule : blog

 

« L’habit fait/ne fait pas le pauvre »

Laffineur Morgane, Evrard Florence, Vandendaele Héloise, Licot Céline

 

  • 16 novembre 2016 :

 

Nous avons commencé les recherches concernant la thématique de départ.

Nous avons mis en commun nos idées de départ. Chacune a pu expliquer comment elle voyait le projet et donner ses idées sur le sujet.

  • 21 novembre 2016 :

 

Nous avons continué nos cherches avec beaucoup de difficultés. Nous n’arrivions pas à trouver les documents qui nous intéressaient, nous ne savions pas vers où nous diriger. Nos recherches étaient pauvres et sans succès.

  • 22 novembre 2016 :

 

Nos recherches étaient toujours compliquées, nous avons longtemps discuté avec Madame Dufaux pour essayer de trouver un point de départ. Nous avons pu avancer un petit peu et trouver notre vidéo de départ : https://www.youtube.com/watch?v=MQcN5DtMT-0 vidéo conçue par UNICEF.

Une fois cette vidéo trouvée, les documents écrits restaient encore très compliqués à trouver. Nous trouvions des éléments sur la précarité en tant que telle mais pas forcément sur les vêtements, l’apparence physique…

  • 25 novembre 2016 :

 

Lors de notre visite au salon des médias, nous n’avons trouvé aucune information qui nous a permis d’avancer dans notre travail. Nous nous sommes renseignées auprès de plusieurs stands mais sans succès. Nous nous sommes arrêtées au stand « Les sons à la une ! » où nous avons pu écouter plusieurs témoignages de diverses personnes. Ceux-ci ne nous ont malheureusement pas aidé par rapport à notre sujet.

 

  • 28 novembre 2016 :

 

    • Ayant toujours des difficultés à trouver des informations sur le sujet, nous avons décidé de réfléchir ensemble à ce que nous pourrions réaliser comme nouvelles recherches. Quelques minutes avant la fin du cours, nous avons regardé plusieurs vidéos sur la précarité, les SDF, etc. Nous avons trouvé une vidéo d’une star du footballeur Christiano Ronaldo qui était déguisé en SDF. Il était méconnaissable et personne ne lui prêtait attention. Quand il a enlevé son déguisement et son maquillage, tout le monde s’est précipité sur lui. Cela nous a permis d’avoir quelques idées que nous n’avions pas encore imaginées auparavant.
  • 29 novembre 2016 :

 

Nous avons eu la visite de Monsieur Hoebeeck. Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de lui poser des questions parce que nous ne savions toujours pas vraiment vers quelles informations nous allions nous diriger. Cependant, nous avons bien pris note des conseils, informations données sur notre sujet. Nous avons eu un peu de temps avant la fin du cours pour pouvoir discuter par groupe. C’est à ce moment que nous avons réfléchi à l’idée du dernier cours et nous avons donc décidé d’aborder le sujet du relooking des personnes défavorisées et leur estime d’eux même dû à leur physique.

  • 5 décembre 2016 :

 

Nous avons rassemblé toutes nos idées, recherches et nous décidé définitivement de se baser sur le sujet du relooking et l’apparence des personnes défavorisées.

Nous avons écrit notre scénario afin d’avoir plus facile pour fixer nos idées.

Nous avons donc décidé de se baser sur une vidéo de l’UNICEF qui montre les différences présentes entre les riches et les pauvres. Sur cette vidéo, on peut constater que les personnes se comportent différemment en fonction de l’apparence physique des autres.

Comme bascule on a décidé de faire bruler une photo pour symboliser la fin des différences.

Pour le contre cliché, nous avons décidé de parler des aides apportées aux personnes défavorisées pour leur permettre de garder un physique propre, pour favoriser une meilleure estime d’eux même. Nous avons également parlé de la réinsertion sociale après une période difficile grâce à l’aide apportée par des services comme la coiffure, le relooking, etc.

  • 19 décembre 2016:

 

Nous avons eu 4 heures pour travailler sur les capsules. Durant cette après-midi, nous avons fait le montage de notre capsule en coupant les vidéos, en les assemblant et en ajoutant les musiques. Comme musique, nous avons décidé de mettre « La ballade du pauvre » de Raphael. Nous avons imprimé une image que l’on a brulée pour symboliser la bascule (car on ne trouvait pas d’effet qui nous satisfaisait). L’introduction a également été réalisée par nos soins. Lorsque nous avons fait l’assemblage de la vidéo, nous avons enregistré la voix off.